J'aime les petits bloomers... Et la demoiselle de mon coeur en avait besoin.

Petites culottes bouffantes et volantées, jolis parachutes pour gambettes allumettes.

De quoi transformer une bête robette en haute couture pour jolie poupette.

girl in fur vintage image graphicsfairy007c

Mais comment dire, sur ce coup là, j'avais une flemmite aiguë de l'aiguille et de l'élastique. Et telle une poule devant un couteau, je regardais dame machine à coudre l'oeil vitreux et l'envie au fond des chaussettes.

sewing machine antique Image GraphicsFairy5

Bon, et on fait quoi dans ces cas là ?

On s'adapte ! Il fallait quand même bien couvrir le postérieur de mon héritière...

Alors... Une visite au fond de mon panier à linge me rappelle au bon souvenir d'une culotte de grand-mère. J'avais déjà sévis sur la chose, teintant la bête, grisant mes envies.

Mais demoiselle Toutou a quelque peu grandi...

Et se contenter d'un petit ajout de ruban, cette fois-ci, ne pouvait être que nenni !

Alors aux grands mots, les petits remèdes. Une culotte retrouvée -presque 100 ans au compteur-, et teinte il y a de cela déjà quelques mois, un chemisier sagement porté -merci Finette-, et me voilà partie à la recherche d'inspiration.

2012-04-28 Les culottes de grand-mère

Et si j'agrandissais la chose ?

2012-04-28 Les culottes de grand-mère (1)

Greffais à la bête un libertaire elastiqué ?

Et hop, quelques flemmouilleries plus tard...

2012-04-28 Les culottes de grand-mère (2)

Voilà l'héritière culottée !

***

Bon, du coup, mon oeil ayant retrouvé quelques éclats, je saisis une autre culotte dans le dit panier.

2012-04-28 Les culottes de grand-mère (3)

Et sévis pour une seconde fois.

Et voilà comment de culotte digne d'une dondon des faubourgs, la chose devint jupe-culotte à la Pompadour...

***

Et Miss Toutou me direz-vous ?

La demoiselle de 5 ans plutôt ravie, voyant sa maternelle couturière l'oeil agaillardi, demanda à sa mère si à son tour elle pouvait faire...

Couture 588

Oui, mais faire quoi ?

Tu vas te couper, te brûler, rater, ne pas comprendre... (1er réflexe)

Et puis se dire qu'après tout... (2e réflexe)

Alors un tambour (un vrai), une aiguille (pointue, grande, agressive, normale quoi), du fil (de celui qui file, s'emmèle, noeuds à plaisir) et roule ma Poule ! Lance toi, vas-y !

Et voilà comment ma Toutounette à moi fit un chat...

2012-04 Le chat de Miss Toutou (1)

Ben oui, comme quoi. Nul doigts n'eut à se plaindre de la moindre piqûre, la belle au Bois Dormant n'eut pas à être évoquée, et ma fois...

2012-04 Le chat de Miss Toutou

Je suis juste fière comme un bar-tabac !

***

 textilforum0076