Ouh là là, une flemme comme ça, ça ne se commande pas...

Bon, outre le fait que mon archéologique profession demande à ce que je m'occupe quelque peu de ses problématiques, j'avoue que je m'abouserai bien aussi sur le canapé avec un bouquin, un thé et des petits gâteaux. Entre les deux, mes postages canalbloguesques en prennent un sacré coup...

Bon, et on fait quoi alors ?

Et ben on va voir ailleurs !

Entre la flemme rédactionnelle, l'acharnement sur truelle et la part gustative, j'ai trouvé aujourd'hui un post tout fait, tout chaud sorti du four, juste délicieux à l'oeil et au palais...

Alors allons y pour le clin d'oeil blogophile, hop, on cite le très joli blog de madame Pétrin, et on part en cuisine pour découvrir ça :

 

tea bag cookies 2 

C'est juste beau hein ?

tea bag cookies1
Et en plus du tuto qui va bien, y'a même la recette !

(pour environ 35 sables)

  • 180g de beurre ou margarine ramolli(e)
  • 70g de sucre glace
  • 1/4 de zeste de citron bio
  • 1 jaune d'oeuf
  • 20ml de jus de citron fraichement pressé
  • 1 pincée de sel
  • 280g de farine
  • fil blanc épais type coton à broder
  • étiquettes (ici ou  ou  ou encore )
  • qs chocolat noir pour la déco

Dans un grand saladier, verser le beurre tempéré coupé en morceaux et le travailler jusqu'à obtenir une texture pommade. Ajouter le sucre glace et mélanger énergiquement à la cuillère en bois jusqu'à ce que l'appareil devienne crémeux et lisse.
Ajouter le zeste du citron très finement râpé, le jaune d'oeuf et le jus de citron et mélanger vigoureusement jusqu'à ce que tout soit bien incorporé et que l'appareil soit redevenu homogène.

Verser la farine et le sel et les incorporer petit à petit juste assez pour former une pâte sans trace de farine.

Note: pour moi la meilleure façon de réaliser une pâte à shortbreads ou sablés sans trop la travailler - ce qui rendrait les biscuits durs et moins fondants - est de commencer à mélanger la farine de manière classique pour commencer à l'amalgamer puis à ramener les ingrédients contre la paroi du saladier avec le dos de la cuillère en bois et de les écraser jusqu'à obtenir une pâte. Il suffit ensuite d'utiliser une maryse pour racler d'abord le fond du saladier pour éventuellement récupérer la farine non encore incorporée puis les parois de manière à former une pâte généralement souple et bien homogène.

Former une boule avec la pâte, écraser grossièrement en disque et envelopper de film alimentaire. Placer au frais pour raffermir minimum une demi-heure.


Préchauffer le four th. 6 (180°). Garnir 2 ou 3 plaques de cuisson avec du papier sulfurisé.

Fariner légèrement le plan de travail. Étaler la pâte au rouleau sur une épaisseur d'environ 5 mm.
A l'aide d'un gabarit (un sachet de thé classique reproduit sur carton), découper les sablés et les déposer au fur et à mesure sur les plaques de cuisson en veillant à les espacer d'au moins 4 cm. Rassembler les chutes et recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.
Avec la pointe d'une douille unie de type U3 (diamètre 4 mm) ou une paille rigide, faire un trou à environ 1 cm du bord supérieur du sablé.
Si possible, réfrigérer les sablés sur leur plaque de cuisson une vingtaine de minutes: ce repos leur permettra de ne pas s'étaler et de conserver leur forme.

Enfourner (position centre) et cuire les sablés 15 à 18 min environ: les sablés doivent rester assez pâles avec une bordure dorée (le dessous doit être brun clair). Laisser tiédir 5 min puis à l'aide d'une spatule transvaser les sablés sur une grille et laisser jusqu'à complet refroidissement.

tea bag cookies3

Assembler le fil de coton et l'étiquette sur chaque biscuit (en pratique, je double le fil de coton puis je le fais passer en boucle dans le petit trou du sablé. Je donne un petit coup de ciseau au niveau du pli de l'étiquette et j'y insère les extrémités du fil coton. Il suffit de faire un noeud et de coller l'étiquette sur elle-même et voilà!)

Faire fondre le chocolat noir au bain-marie si possible pour un meilleur rendu en le tempérant (j'utilise la méthode de l'ensemencement au 1/3). Tremper les sablés jusqu'à mi-hauteur pour mimer la poudre de thé puis déposer sur une feuille de papier sulfurisé ou une feuille guitare ou à défaut du papier cellophane ou des intercalaires plastique. Laisser le chocolat cristalliser de préférence plusieurs heures ou la nuit.

Et voilà !
 
Merci dame Pétrin, tu me sors du mien !