Alors mes petits chats, on en est où ?

Ouais, ok, mes deux derniers post étaient à la limite du olé-olé et un chouille osés. Du coup, on va essayer de passer à un truc plus léger hein ?

Alors, alors, de quoi on pourrait causer ? Hummm...

Halloween !

Naannn, je rigole...

Si y'a bien un truc dans les pseudo-fêtes commerciales qui m'agace, c'est ce machin là. Non, mais franchement ? Aller se déguiser en zombie ou autre macchabée sanguinolent pour aller quémander des bonbecs ?

Y'a pas un truc antinomique ?

Une aporie ? (yes ! Je l'aurai casée deux fois en un mois celle-là :0)

Chai pas moi, mais qui dit sucre dit douceur, fondant. Plaisir primitif.

Et puis si il y a bien un temps de l'innocence, c'est celui de l'enfance non ?

Je passerai donc sur les moult images terrifiantes de déguisements de petits américains en mal de faismoipeur pour aller vers plus de douceur.

Tient, et si on se faisait une thématique croisée à marronnier ?

Ouais ? C'est quoi une thématique croisée à marronnier ?

Et ben c'est comme un sujet à facettes.

J'explique.

Prenons l'écureil...

Ecureuil dessin-gravure mammifere buffon - ecureuil

Quoi, l'écureuil ?

Ben oui, c'est choupi un écureuil non ?

Une rousseur toute automnale. 1er thème.

Et puis marronnier, parce que saisonnier. Les marrons chauds, l'automne, les feuilles roussies des arbres en deuil...

1er écureuil.

Ecureil Reynaud Levieux, Nature morte de fruits sur une table avec un écureuil

2ème thème : halloween.

Quoi, t'y reviens ?

Ben, oui, parce qu l'écureil, en histoire de l'art, c'est une bestiole noire. Il adore boxer ses petits potes  et sa rousseur le conduit vers le poil de carotte ténébreux dans l’imaginaire chrétien cultureux.

Bon, et puis comme il accumule, l'animal, et bien on lui a aussi donné une image d’avarice et d’avidité.

Ecureuil Van Es Jacob Fopsen, Nature morte à l'écureui

En plus, ce chafouin, une fois qu'il a bien accumulé, il rentre dans sa tanière, en laissant sa chérie derrière.

Naan, c'est pas vrai, ça c'est des croyances populaires...

Du coup, on revient vers la Toussaint. 2ème thème. 2ème marronnier.

Et 2ème écureuil

ecureuil Durer

Bon, faut pas non plus tout lui mettre sur le dos non plus à ce joli roussin. Il aussi un aspect positif. Son habitude à se protéger de la pluie donne de lui la vision de la Providence divine...

Pluie = automne = Toussaint = religion = Providence

On y revient, 3ème marronnier, 3ème thème

Et 3ème écureuil

Ecureuil Bévalet NATURE MORTE A L'ECUREUIL 18e

Après, un écureuil, c'est malicieux, vif, joueur et joyeux.

Un petit côté enfantin. Et en histoire de l'art, et ben c'est comme dans "où est Charlie ?". Faut le chercher...

Enfance = vacances = Toussait = automne

4ème marronnier, 4ème thème

Et 4ème écureuil.

Ecureil BRUEGHEL Jan I l'entrée dans l'arche

Tient, il est où là, l'écureuil ?

Bon, et puis l'écureuil, c'est Fouquet. Le blason des Fouquet porte D'argent à l'écureuil rampant de gueules, avec la devise « Quo non ascendet ? » (« Jusqu'où ne montera-t-il pas ? »). Un « foucquet », en gallo (qui nous change un peu du latin...), c'est quoi ? Ben un écureuil...

Ecureuil Ex-libris, blason de Fouquet

Et puis Fouquet, c'est Vaux-le-Vicomte. Vaux-le-Vicomte, c'est Le Nôtre, et Le Nôtre, c'est l'Art des jardins.

Et ça c'est mon marronnier à moi...

ecureuil-petit-gris

Celui là n'est pas saisonnier, il marche toute l'année !