Alors, alors, mes petits chats, on en est où ?

Allez, aujourd'hui, c'est rubrique veni, vidi, vici. Enfin, vici, si on veut, vici de rien du tout, mais j'ai pas trouvé la rime qui va bien en latin, alors, du coup, je garde vici.

La famille Nain étant bien sujette aux visites Pâaatrimoniales, direction l'Ardèche et sa préhistoire. J'avais envie de voir la grotte Chauvet.

resize

Alors dit comme ça, c'est sûr, ça le fait. Mais non, dame Nain a beau avoir quelques connaissances dans le domaine, c'est pas pour autant qu'elle a obtenu des passes-droits pour aller crapahuter dans la vraie grotte Chauvet.

On va dire que là, on s'attaquait à la fausse.

Alors, Chauvet, Chauvet, déjà, t'oublie. Vu que l'Etat et monsieur Chauvet, ils sont juste un peu fâchés. D'où une saga juridique digne de Dallas. Ce qui fait que de "grotte", en réplique, et ben tu passes à "caverne" et de Chauvet à "Pont d'Arc".

Toi qui pensais donc aller visiter la "grotte chauvet2", tu te retrouves devant "la caverne du Pont d'Arc" C'est juste ridicule, mais visiblement, ça n'a pas tué les exploitants.

Bon, alors, réservation informatique 3 plombes avant. Visite prévue à 17 h 44. Mwoui. Pas 42 hein, 44. 

Entrée sous des espèces d'arches en béton. Ben oui, on te le rappelle, tu es à "pont d'Arc". Un pléonasme pontifiant.

Et là, moi je sais pas, mais le monsieur qui a fait le béton, je suis pas sûre qu'il passe la garantie décennale. Tu l'as vu le béton ? Bon, apparemment, c'est juste un revêtement, et ben il est totalement et complètement fissuré. Je ne sais même pas comment le constructeur a passé la commission sécurité.

Un conseil en tous cas, restez pas sous les arches. Je dis ça, je dis rien, telle Astérix ou Falbala, j'ai passé quelques heures à me demander si j'allais pas m'en recevoir un bout sur la tête ou les doigts.

Remise d'un petit dépliant illustré. Petit détail, les couleurs sont inversées. Les gens de la com, faudra penser à ré-imprimer.

Une fois l'accueil passé, tu te diriges vers un diorama aurignacien. Là, tu pousses une porte, et tu te retrouves dans un couloir, avec deux écrans riquiqui.

Et l'entrée, c'est où ?

Ben sois t'es bécasse, soit t'as pas compris la muséographie, mais ça à l'air d'être là. Alors tu commences à essayer de pousser des portes sous l'air confit des gens déjà assis. Et puis tu renonces. Tu te dis qu'il doit falloir attendre que Jean Clottes ait fini de causer de travers (ouais, t'es sur le côté du couloir, alors tu le vois genre limande ou sole, au choix dans le poisson plat). Et bien sûr, toujours aucune évocation de Monsieur Chauvet, vu qu'apparemment, on l'a mis dans le placard à balais.

L'écran s'éteind, et là, genre Disney, les portes s'ouvrent sur une salle de cinoche. Tu rentres. Paf, les portes se referment. Légère angoisse. Et si y'a le feu ? T'es juste bloquée dans un truc noir. Ok

Projection d'un petit film qui t'explique comment on suppose que la grotte a été trouvée. Non, pas par Chauvet, t'es lourde là. Par les Aurignaciens, les gens d'il y a 36 000 ans quoi. Mignon.

Fin du film, ahhh, d'autres portes s'ouvrent. Écrans tactiles, bêtes à poil, machin genre "centre d'interprétation". Pas un musée donc, un truc pédagogique qui sent encore bien le vernis plastique. Pas mal. Bon, ouvert il y a 3 semaines, mais déjà un peu déconnant sur l'electronique. Et puis les écrans plats, c'est cracra. Jolie collection de gras de doigts.

espace_de_restitution_chauvet

Aller, go to THE réplique. Soit un gros bâtiment rond par lequel tu entres comme dans un escargot.

Alors, déjà, mes petits chats du Non-Chauvet, faudrait travailler sur l'entrée. Béton fendu partout, idem. Mais aussi un vague banc déjà rempli dans un lieu qui résonne, plein de gens qui ont réservés à 4 minutes de décalage, perdus. Pas d'indications, le budget écran a du passer dans le machin d'interprétation. Donc des gens énervés, qui parlent forts. Tellement fort que tu fuis.

Parce les visites de grottes, même fausses, tu connais, tu sais que ça peut être magique cette histoire, que tu as des chances de passer un moment délicieux. Pas besoin de gâcher donc le préambule avec des grincheux.

Après, c'est à toi. Guide. Sas noir. Entrée.

Ambiance souterraine donc, il y fait froid, humide, et y'a des odeurs qui ressemblent à celle d'une grotte (oups, d'une caverne, pardon...). Oui, oui, c'est comme dans les croissanteries. En vrai, ça sent le plastique et le vernis, mais avec un peu de chimie, t'es transportée en cavernerie.

Ok. Tu penses aux guides qui y restent toute la journée. L'odeur "grotte", ça doit prendre la tête au bout d'un moment. Comme les dames qui bossent chez Séphlora. Je sais pas comment elles font, moi j'aurai le naseau en dépression. Bref.

Après le premier effet froid, t'as l'effet pas sympa.

Parce que la grotte Chauvet, pour de vrai, elle est toute en longueur. Mais là, on sait pas pourquoi, ils l'ont faite toute en rond. C'est peut-être pour ça que c'est une caverne... Allez savoir.

Autrement dit, le groupe énervé d'avant, qui a commencé 4 minutes avant toi, il a déjà fait une boucle, et tu l'as en visu, pile devant toi. Avec le commentaire de son guide en prime. Plus le groupe de 8 minutes avant toi, sur le côté, avec le commentaire d'une autre dame. Plus celui de 12 minutes avant toi, etc, etc...

Alors voilà, t'as une déco d'enfer, les gens qui ont fait ça on fait un boulot hallucinant de copie. Tu as l'impression que l'eau glougloutte, que les cristaux scintillent, que les peintures sont devant toi. Sauf que côté bruit et voisinage,... t'es à Auchan.

Rhhhaaa !!! A savoir pour moi, misanthrope en Nature et autres sublimes choses de l'Art, un cauchemar ambulant.

Bon, et puis vu que tout est minuté, hors de question de rester plus de temps que prévu devant un mammouth ou un lion, ça va pas non ? T'arrives devant une scène, la guide appuie sur un petit bouton, les dessins se dévoilent en lumière, elle cause, ça s'éteint, et hop, tu repars.

Bon, autant vous dire que j'ai fini par faire de la résistance. A savoir, après que la guide soit partie, réappuyer discretoche sur le petit bouton pour revoir les lions. Bon, je me suis fait chopper par la conférencière d'après, mais j'ai eu 30 secondes de plus pour regarder, c'était déjà ça de gagné.

Du coup, t'as pas le droit de poser de questions, ça ferait des bouchons. T'as le droit après, à la sortie, sous une autre arche résonnante. Ce qui fait que tu partages les interrogations avec le groupe d'à côté. " Et vous l'avez vue, la vraie grotte ?". "Naaaan...". On continue dans la joyeuseté.

Crotte de grotte, merne de caverne !

Non, mais c'est vrai quoi...

Retour à l'accueil. Je voulais laisser des commentaires. Mais y'avait plus de "feuilles de suggestions". C'est con.

ours

Alors voilà, mes petits chats du Non-Chauvet. Faut juste réfléchir un peu.

Votre machin, c'est hypra-beau. Hallucinant en réplique. Ça pourrait être technologiquement magique.

Mais en version "je rentabilise", c'est juste une bêtise.

Alors arrêtez de penser juste à votre porte-monnaie. Réparez-moi ce béton qui fait peur, limitez les visites tous les 1/4 d'heures, et ça sera juste le bonheur...