Il est une question que j'aime poser à mes étudiants, c'est : comment visualisez-vous le temps ?

Oh, la chieuse ! (oui, oui, tant pis pour les indexations, j'assume). Nan, mais attends, là, tu causes jardins, t'es pas obligée d'aller chercher dans la têtes de tes jeunes pousses comment pierre qui roule fait mousse, allons !

Ben pourtant, elle est marrante cette question. Et plus j'avance en temps moi, plus elle prend du sens cette question là.

Pour tout vous dire, dans ma tête, le temps, c'est un store. Ouais, j'ai bien dis un store. A lattes plus exactement. Imaginez une persienne faite de lattes blanches. Vous partez de la droite, sur la latte 2015. De là, à plat, vous reculez dans le temps vers la gauche, latte par latte, une par année. Le store est plat jusqu'en 1900. A partir de 1900, il bascule vers le bas. C'est droit jusqu'à la Révolution. A partir de la Révolution (1789 pour ceux qui suivent), les lattes continuent leur descente, mais elles forment une hélice, comme une sorte de rampe d'escalier hélicoïdale. Ou une structure d'ADN, au choix.

Si vous me demandez ce qui s'est passé en 1620, paf ! Mon esprit visualise le store du temps, descend le long de l'hélice, et va chercher sur la latte de 1620 ce qui y est stocké.

A savoir ce que je sais sur l'année demandée. Ça peut aller de la mode du temps, aux jardins, aux bâtiments,...

Prenons la mode. Ah, les robes brodées ! Sublimes ! Regardez...

British School — Portrait of an Unidentified Lady, c.1620 : Royal Collection Trust, Her Majesty Queen Elizabeth II . UK (1795x2000)

Bon, je vous sors une galeries de mémères des années 20 (1620, pas les folles).

Portrait miniature of Amy Seymour, dated 1623. http://www.tudorplace.com.ar/images/Seymour,Amy01.jpg

Elizabeth, Lady Style of Wateringbury, ca. 1620, unknown artist.

Toutes ingrates. Mais les broderies des robes, ... Rhaaa !

Oh, et dis-donc, vous avez vu, derrière celle-là y'a un beau jardin...

Pour aller avec ces robes là, y'avait des sacs grenouilles brodés de toute beauté...

A small purse shaped like a frog; 1650-1680England Needlecase, ’Frog’, early 17th century Needlework; Costume/textile related object, Silk and metallic thread embroidery, 1 3/4 x 2 in. Exhibition Wall Label from ”Images of Fashion from the Court of Louis XIV” A needle case was worn suspended from a cord on a lady’s apron along with other tools she needed to keep at hand.

Je me tâte à ce sujet de m'en faire un. Ça aurait du batracien non ?

Bref...

C'est simple non ?

Oh, ça va, j'en vois qui rigolent au fond.

Sauf que bon, elle est pas mal cette vision en lattes de l'histoire. Structurée, précise, concise. Pas besoin de dico, hop, un coup de latte, et c'est bon !

Et plus les lattes se remplissent (faut dire que je charge la bête...), plus la structure me surprend.

Parce qu'après, y'a les côtés qu/cantique de la chose. Avec un QU ou avec C, comme vous le souhaitez. Moi j'aime bien l'idée des deux.

Pour le côté quantique, on va dire que ça favorise les connexions. Pour faire simple, la théorie quantique des champs est considérée généralement comme la seule façon correcte de combiner les règles de la mécanique quantique avec celles de la relativité restreinte.

Oui, oui, oui...

Ou autrement dit, au-delà du temps et de l'espace, il y a des choses qui se rejoignent curieusement.

Comme si certains personnages lointains vous prenaient par la main, et vous guidaient tout au long du chemin. Vous ne les attendiez pas, et hop, les revoilà ! Vous faites un dossier sur les tuyaux parisiens (ben oui, pour faire circuler l'eau des bassins des jardins, faut des tuyaux...), et paf, voilà la belle dame que vous aviez déjà rencontré deux fois en 1520 dans ses belles maison à Lyon et dans les environs qui réapparaît quelques années plus tard dans votre champ de vision.

La dame n'est pas seule. J'ai un petit aréopage de potes historiques avec lesquels je suis à peu près sûre à chaque dossier de tomber nez-à nez...

Comme une espèce de cohérence, un côté cantique. Une danse, harmonique...

Bon, et sinon, y disent quoi tes étudiants ?

Ben y'en a qui doivent sans doute se dire que le plafonnier est peut-être parfois un peu trop éclairé.

Mais tant que y'a de la lumière, on peut garder les stores !

377px-'Portrait_of_a_Daughter_of_Deiterich_Bromsen'_by_Michael_Conrad_Hirt,_Dayton_Art_Institute

Ok, ok, je sors...

*

Sauf que bon, voilà ce que je découvre quelques semaines plus tard...

"A l'instar de la « synesthésie numérique », la « synesthésie spatio-temporelle » est une carte mentale des jours de la semaine et/ou des mois de l'année. Les individus présentant ce type de synesthésie déclarent qu'elle peuvent « voir le temps ». en forme de ruban, d'anneau ou de cercle par exemple. Selon certaines recherches, ces individus posséderaient des connexions synaptiques particulières dans leur cerveau leur permettant de vivre le temps comme une construction spatiale.

Comme pour toutes les autres formes de synesthésie, la « synesthésie spatio-temporelle » présente elle aussi une constance : testé des mois plus tard, un synesthète rapportera les mêmes expériences qu'il avait précédemment rapportées."

Ben voilà, ça doit être ça...