Tu deviens quoi ?

Et ben ça roule les gars !

Dire que ça courre, j'irai pas jusque là, mais que ça marche, woui woui...

Petit passage il y a un mois chez le spéciologue du macramé, histoire d'enlever l'accastillage au genou placé, et hop !

C'est curieux d'ailleurs cette affaire là : vous vous pointez au matin, passez sur le billard au dej, et sortez pour le goûter ! Zou ! C'est beau la technique quand même... Un uber taxifié pour rentrer chez les amis hospitaliers, un petit apéro en début de soirée, des parlottes jusqu'à 3 heures passées. La chirurgie, vue comme ça, c'est le pied !

Ou le genou, dans ce cas là.

Côté rééduc, comme j'en avais un chouille marre de mon adorable kiné, fréquenté assiduement pendant 8 mois (t'ain, 8 mois !), j'ai opté pour Venise...

C'est quand même plus chic non ? La kiné des ponts !

guardi1

Bon, j'en ai un peu bavé, faut le dire, on va pas se mentir : et vas-y pour un pont, deux ponts, trois ponts... Dix ponts. Montée fluctuante, descente hésitante. Avec naingénieur inquiet, qui tel le garde du corps moyen se place devant, -le garde-corps-, histoire qu'en faux-pas, je ne le franchisse pas.

J'ose même pas imaginer : je trébuche, bascule, et hop, trucide au passage un couple énamouré de japonais en gondole. Ca le fait pas quand même, c'est pas hyper chic.

Cela dit, pour le chic, côté gondole, on repassera hein. Du kibrille, du clinquant, du satin kiglisse. On hésite entre Elvis Presley version années 1970 et la licorne à paillettes.

La moumoute à frous-frous, est, entre deux voyages touristico-romantique, délicatement recouverte d'une bâche bleue produite au kilomètre à Zang-Zou, délicieuse ville asiate. Ça peut faire chic pour certain. Moi, j'ai plutôt pensé aux pigeons.

dest-pref-venise

Ouais, j'avoue que si j'avais dû monter dans ce machin, j'aurai juste un peu eu la honte de ma life.

D'autant qu'en gondole, tu croises à peu près tous les ponts, soit à peu près 12 touristes au mètre carré. Autant dire que tu fais partie du voyage d'à peu près toute la planète. Pour la discrétion, on repassera.

Le naingénieur est pragmatique à ce sujet ; " tu sais maman que si on veut te géolocaliser, c'est hyper facile, suffit juste de croiser les photos facebook des touristes que tu croises sur ton passage"

Voila, voilà, pour la formule entre algorithme et pigeonneaux.

Cela dit, Venise, ça reste hyper beau.

Et côté rééducation, qu'on se le dise, rien ne vaut un pont !