Et si on revenait à la couture, aux trucs de filles (quoique, je connais certains garçons que les frous-frous et autres tissus choisis n'effraient pas, sans parler de Karl, Jean-Paul et autre fashionista-boys qui en savent 10 000 fois plus que moi sur le damassé et le crêpe de Chine...). Bref. Revenons à nos moutons.

Alors, oui, comme il y a une vie après l'archéologie, comme le souligne mon petit fan club universitaire tapissier, et bien allons-y pour un "j'assume mon côté historico-couturier".

Parce que si, si, j'ai pas l'air comme ça, mais j'ai un côté girly, faut le savoir. On peut être archéologue et être dotée d'une autre tenue que chaussures de sécurité, casque intégré et gilet jaune (oui, oui Karl, un gilet jaune...).

En d'autres temps, j'aurai adopté le chèche et le casque colonial.

Bon, pour tout vous dire, le casque colonial, j'ai essayé, ça a beau avoir un certain chic, ça tient pas. Et puis devant Roger, le pelleteur, ça fait pas hyper sérieux. Déjà qu'être dirigé par une fille, ça lui frise un peu les moustaches à Roger, alors une fille version Tintin chez les zoulous... Faut savoir que je tiens quand même a avoir des tranchées à peu près nettes, parce que c'est pas tout ça, mais c'est qui qui les nettoie après, les tranchées hein ? Ben c'est moi.

Cela dit, j'ai gardé le chèche. Avec des étoiles, des fleurs, bleu, vert, j'en ai même en cartes routières, si si. Des foulards d'évasion de la Royal Air Force, j'adore.

2013 chèche

Alors, on en était où ? Ah, oui, au girly chic pour archéologue hortésienne.

Alors, on prend un sac trouvé chez Emmaüs à 2 zeuros (l'archéologue recycle, faut le savoir, et par définition, plus les trucs sont vieux, plus elle les aime).

2013-01-22 (1)

Et on customise la chose version Marie-Antoinette à frous-frous.

On sort l'artillerie lourde...

2013-01-22

Et quelques doigts troués plus tard... Tadaaam !

Là c'est le côté pile, pour la soie, le Japon et les carpes Koï. Mon côté Kawaï ; on en parlera une autre fois hein ?

2013-01-25 (1)

Et là, c'est mon petit côté tapissière à Versaaiillles.

2013-01-25 (2)

Une tapisserie de grand-mère ("maman c'est quoi ce qu'il y a autour, on dirait du kevlar !". Mais oui, mais oui mon loulou, les tapissières des années 1950 adoooraient faire du petit point sur du kevlar... Pfff les nains génieurs, c'est kek chose...).

Des roses, des boutons, des papillons. Tout ce qu'il faut pour rivaliser avec les roses du jardin. Ca va faire hyper chic à côté de la pelle mécanique.

Et en plus, mon agenda tient pile dedans.

2013-01-25

Parce que wouiii, vous avez vu, finalement, pour l'agenda, j'ai craqué pour un truc encore plus girly que mon sac à frous-frous...

Ahhh, les filles...

Rosa, rosa, rosam...