C'est quoi ce titre #2 ?

Alors, si comme moi, vous êtes dotés de sagouins torchonnés, ben vous allez tout comprendre...

Voilà, mes petits à moi, les bavoirs, c'est plus ça.

Ben oui, "ça fait bébééé !" Plus possible de les ligoter non plus au torchon de cuisine "ça me gêêêênnne !"

Ok, on essaie donc la serviette classique, voire le solapin à la va vite.

Jusqu'à ce que vous voyez la main cochonnée partir : " non, pas sur ta .... Robe". Paf. Trop tard. "Ben, t'as une serviette, ça sert à quoi ?". "Elle est tombééeee". Ok.

Cela dit, j'ai une lessive de pro. Celle des restaurateurs. Là-dessus, le Nain assume sa part anti-bio, les tâches, plus nickel après, tu meurres.

Bon, mais on n'est pas dans une pub Ariel là.

Juste pour vous dire que j'ai trouvé LA solution. Le truc qui fait à la fois, grand et petit, et suffisamment récup pour compenser ma pollution saponifère par une écologie récupératrice de bon aloi.

Alors, on fixe un crochet sur la chaise des minous.

Et puis on va dans le placard aux tissus, et on récupère.

Premier essai, mouchoir à décor de rose au recto nid d'abeille au verso, ça le fait.

Nain

Après, tout y passe : anciens bavoirs brodés découpés et associés à des tissus fleuris, essais brodés jamais terminés, anciens napperons de thé, on ne m'arrête plus.

Nain

L'improbable bavoir/serviette est doté d'un petit ruban, histoire d'accrocher la chose à la chaise. Et de ne plus avoir à entendre le "mais elle est tombéééeeee" post tacheronnage.

Nain

Et pourquoi vengeur alors ?

Ben, parce que ce matin, à la recherche d'un joli vert tendre, je suis tombée sur ça :

Un petit tee-shirt aimé en trois mois.

Nain

Paf, l'ampoule s'est rallumée dans mon esprit couturier.

Un bout de serviette au verso, un ruban pour le haut, et zou ! Maintenant, t'as LE droit de baver dessus !

Nain

Yerk, yerk.