Ben oui tient... Moi qui n'ai jamais réussi à finir la mienne, pour cause de nécessités monétaires, je crois qu'il va falloir que j'accepte l'idée qu'en fait, je l'ai déjà faite. Au moins 10 fois, si ce n'est plus.

Je crois qu'un jour, je vais faire semblant. Prendre au choix un de mes dossiers, et hop, la bouche en coeur, me réinscrire à l'université, et passer ma thèse le lendemain. Facile Emile.

Et l'habilitation ? Ben, 8 jours après, A l'aise Blaise.

Non, c'est vrai quoi, faut que j'arrête. Que j'arrête de rendre des dossiers au kilomètres. De croire qu'on me paye au kilo. Cela dit, ça serait fun d'être payée au kilo, vu que je déforeste à mort à chaque boulot (bouleau ?). Vas-y Paulette, y'a des promos sur les ramettes, trop chouette !

Bref, faudrait que je mette mon autisme historique au fond de mes chaussettes, que j'arrête de chercher la petite bête, et que je fasse comme tout le monde. Répéter la même chose, sortir juste un petit lapin du chapeau, histoire de, et tadaaam, ô le dossier qu'il est beau !

Ouais, sauf que j'ai pas l'application onvasarrêterlàtantpissionnapascompris. Même pas le logiciel de base. Le code était pas dans la boite, et en plus, y'avait pas le mode d'emploi. Du coup, c'est plus fort que moi, ça me prend le chou, faut que j'aille au bout.

C'est crétin hein ? Tous les symptômes de la thésarde, sans la thèse. Les nuits blanches, la crampe au bout du pied, l'oeil caverneux, la tête pleine de trucs verbeux, le langage châtié et le verbe historié. Y'en a qui peuvent pas, y z'ont piscine, moi, quel que soit le flacon ou la proposition, j'ai toujours un machin à fignoler, une recherche sur le feu, une archive à mâchouiller, le scrupule au bord du diverticule.

 Cela dit, je vois bien que c'est pas bien hein. Voire ridicule. Que franchement, tout le monde s'en fout qu'en 1352, l'allée était 50 cm plus loin sur le côté.

Ouais, sauf moi.

Je sais pas, si je vais pas jusque là, ça me paraîtrait pas droit. J'aurai pas tout compris, ça irait pas.

Un jour un de mes amis banquier (oui, banquier :0) m'a dit : "mon boulot, c'est 90% d'emmerdes, et 10% de plaisir". Et ben pour moi, malgré tout ça, le mien, c'est l'inverse...

Alors, thèse, antithèse, Sainte (thér)èse, j'hésite... Je dis "plus jamais". Et j'y revais.

*

Du coup, z'aurez compris, j'ai fini !

Couverture

Elle est belle ma couverture hein ?

Mon dernier bébé fait 1178 pages... En un an. Pas mal non ? Ça fait 3,22 pages écrites par jour. Dont la moitié en latin.

Quand je vous dis que c'est crétin...

Latin... Crétin.

Tient, ça donnerait un jeu marrant cette histoire là.

Faudrait que j'en parle à Najat. "Latin Crétin", je suis sûre que ça lui causerait sec. On pourrait même faire la version en grec.

Najat, elle, elle doit avoir la version jeréfléchipasfautquejefassedubuzzducoupjyvais 5.0. L'appli dernière génération, option jaifaitsciencePopyjaifaitlENA 2.0. Un truc de pouvoir. Le coup du "j'essaye, juste histoire de voir si je laisse mon nom dans l'Histoire".

On enlève latin et on reste crétin.

Ouais.

*

Bon, maintenant, sachant que je vois bien que j'ai le clavier facile.

Et, si à la place d'une pseudo thèse, je me faisais un petit roman volubile ?

Hein ?

Chiche !