De l'envols amers des pensées fugaces,

Lorsque de la nuit naissent les premières traces,

S'échappe parfois du temps et de l'espace,

Le vent de la mer, l'instant d'une grâce...

11892038_1474006372921201_5351368886697553531_n

De ces rêves surpris aux heures de solitude

Surgit l'inatendu oubli de viles habitudes.

De celles qui laissent le temps filer

Aux droits abîmes d'abrupts glaciers.

tumblr_nerun1duv51rgiji6o1_500

La couleur laisse alors la place au gravures passées,

Aux blancs éteints des noirs compassés.

Les mots se parent de voyelles éteintes,

Las de la lumière que les voiles étreintent.

tumblr_mdy0q7xzGn1rv7dt8o1_500

D'étranges souvenirs se mirent au mercure des tains,

De consonnes sombres aux sonorités d'airain ;

Laissant le temps se parer de couleurs imaginées,

L'esprit se fondre aux teintes à jamais fantasmées.

tumblr_m7fz0cqUof1qzs7m3o1_540

L'or et l'argent du velours des eaux profondes

Se tendent au gré du stylet sourd et résonant de l'onde ;

Le trait file sur le grain bistre du papier,

L'encre coule au chemin des pleins et déliés.

tumblr_nce24btfDF1r5m4z3o1_250

Du végétal ne reste que le gris de la cendre,

Le cri guttural de la louve à l'ambre.

Des yeux mordorés, de l'argent pâle ;

Du noir bistre des nuages, la part animale.

tumblr_nd3mypDCAd1qlmppmo1_500

Et lorsque le coeur des marbres froids s'enflamme,

Sous le vernis polissé du granit à l'entame,

Naît alors un feu plus torride encore que les rayons dardés

Des arides et flamboyants soleils d'été.

tumblr_mzg4wjTf0C1s6woaco1_500

Issu de ces noirs dessins, le monde se révèle à l'âme,

L'onde renaît au désir et à la flamme.

De la cendre au fusain embrasé sous les doigts,

L'eau goutte et d'aquerelle teinte l'effroi.

tumblr_ngn7tvFzzN1sqba70o1_500

Dors, Ô mon heureuse progéniture,

Le noir n'est rien qu'un révélateur d'écriture ;

Un lien entre l'ici et l'au-delà du ciel

Une oeuvre en soit, essentielle.


*